Isolations Accueil
Isolations
Isolations Isolation
Isolations Liens utiles
Isolations
Isolations
Isolations
Isolations
Isolations
Isolations
Isolations
 
 

 

haut

 

 
 
2

 

haut

 
 

 

 

 

 

Les support et isolant

Planification – Dalles, planchers et sols.

 

Dalle entre étages (locaux chauffés)

   

Elément de construction, qui sépare les locaux chauffés, avec des exigences pour l’isolation thermique secondaires (p.e. chauffage au sol). Par contre, il faut respecter les exigences à l’isolation phonique (protection contre les bruits de chocs et les sons aériens).

 
     
 
Dalle contre locaux non chauffés
   
Elément de construction qui sépare des locaux chauffés inférieurs aux locaux non chauffés supérieurs (p.e. galetas). La perte de chaleur par le haut à travers cet élément de construction est à limiter (voir exigences de l’isolation thermique).
 
         
 
Planification – Dalles, planchers et sols
   
Radier ou dalle qui sépare un local chauffé contre le climat extérieur ou un local non chauffé (p.e. cave). La perte de chaleur par le bas à travers cet élément de construction est à limiter (voir exigences de l’isolation thermique). Une isolation phonique aux bruits de chocs est à prévoir selon les exigences.
 
         
 

Radier sur terre-plein

   
Construction séparant un local chauffé du terrain. La perte de chaleur vers le bas à travers cet élément de construction est à limiter (voir exigences de l’isolation thermique). Selon les exigences, une isolation phonique aux bruits de chocs est nécessaire. Le radier en béton sert souvent comme fondation du bâtiment. La construction doit être protégée par une barrière contre l’humidité remontante.
 
Bon à savoir!
     
 

 

   
  • Une barrière contre l’humidité doit être posée sur les dalles de fondation au contact de terrain, sans discontinuité sous les murs et cloisons de séparation. Les joints de recouvrement de la barrière contre l’humidité doivent être collés. La barrière contre l’humidité doit être relevée contre les murs en béton au minimum jusqu’au niveau supérieur de la chape.
     
  • Dans le cas de dalles de fondation au contact du terrain, le crépi de fond des murs doit être exécuté à partir du niveau supérieur du relevé de la barrière contre l’humidité.
   
 
6

CAF (Chape fluide à sulfate de calcium [CAF C30 – F6]) – Les avantages

 

 

 

Pour l’applicateur

   
  • Ergonomique, efforts physiques limités, pratiquement silencieux.
4
     
  • Financièrement peu de personnel, une très grande surface exécutée par jour, pas de damage.
     
  • Disponibilité à court terme, mise en œuvre sans fissures de retrait.
 
CAF (Chape fluide à sulfate de calcium [CAF C30 – F6]) – Les avantages
       
  • Ergonomique, efforts physiques limités, pratiquement silencieux.
  5
 
Pour le planificateur, l’architecte
   
  • Financièrement peu de personnel, une très grande surface exécutée par jour, pas de damage.
 
       
  • Disponibilité à court terme, mise en œuvre sans fissures de retrait.
 
Comparaison CT - CAF
       
CT: (Mortier / ciment)
CAF: (Chape liquide auto-nivelante)
       
Equipe de 4 hommes
Etape journalière
Environ. 180 m2
 
Equipe de 3 hommes
Etape journalière
Environ. 1‘000 m2
        3   2
  A savoir          
 
Important...
    Dans tous les immeubles neufs, l’humidité ambiante est toujours importante, ceci est dû au temps de séchage du béton, ainsi que de l’apport d’humidité, créé lors des travaux tels que plâtrerie et peinture. Pour cette raison, il est recommandé de chauffer et ventiler l’immeuble, car les chapes réabsorbent cette humidité, ce qui a pour conséquence l’augmentation de l’humidité normale de la chape. (Spécialement pour pose de parquet et moquette).
             
 
Merci à Olivier Rey de Swisspor pour l'aide à la réalisation de cette page.
 
1

Page 08 - © - websiteland - 2013 - C.Frati